19.05.2017

Mettre en avant la diversité linguistique de l'île

La semaine nationale des langues s'est déroulée du 15 au 19 mai dans plusieurs établissements scolaires de l'île.

Les élèves des REP+ de Saint-Martin ont découvert plusieurs langues vivantes tout au long de la semaine du 15 au 19 mai 2017. Le service de l’éducation nationale avait organisé la deuxième édition de la semaine des langues. Instauré par le ministère de l’éducation nationale, cet événement a pour vocation de mettre en lumière les langues et la diversité linguistique du territoire.

Marie-Joselyne Arnell, conseillère pédagogique générale et Evelyne Fleming, chargée de mission auprès du service de l’éducation étaient chargées, respectivement pour le 1er et le 2nd degré, de mettre en place les différentes interventions sur le thème Osons les langues. « Nous avons voulu mettre en avant les différentes communautés de l’île et souligner ce qui a été mis en place au niveau de l’éducation nationale sur la question des langues comme la création de classes bilingues et la formation en FLE ( français langue étrangère) des enseignants volontaires » explique Evelyne Fleming.

Ainsi les élèves des classes bilingues, tourisme et FLE ont été particulièrement sollicités, de la maternelle à la troisième. Ils ont eu l’opportunité de découvrir, entre autres, le kabyle avec Kacem Habassi (professeur de physique), le mandarin avec Chang Chia Lin (professeur d’éducation musicale), l’hindi avec M. Sadarangani, président de l’association des Indiens de Saint-Martin, le portugais brésilien avec Olivier Beaufour, référent PRE et chef de projet FLE, un parallèle entre les différents créoles (guadeloupéen, martiniquais, guyanais et haïtien) avec Chantal Vaïti, professeur de français, Mme Laville, chef d’entreprise et Thomas Toussaint, chef d’entreprise, et à l’allemand avec M. Torres, référent FLE et un élève de 3e qui apprend le français, Junker Leon. Les élèves, même parmi les classes les plus difficiles, ont été très attentifs, et intéressés.

Le service de l’éducation avait choisi de faire un focus particulier sur les établissements classés en Rep + afin de monter que le côté plurilinguistique est un atout, ainsi que revaloriser les élèves et enseignants qui y évoluent. C’est pourquoi les différentes interventions se sont déroulées dans les écoles Omer Arrondell, Clair St Maximin, Jean Anselme, et au collège de Quartier d’Orléans.

 

Photos : service de l'éducation nationale de Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Fanny Fontan

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.