09.01.2020

Des professionnels du tourisme interpellent Têtes Ensemble

A l’issue de la conférence de presse qu’il a tenu en milieu de journée sur le front de mer à Marigot, le collectif Têtes Ensemble a été interpellé par un chauffeur de taxi et une guide touristique au sujet des blocages.

Tous les deux lui ont reproché son manque de communication. «Faites savoir à la partie hollandaise si les routes sont bloquées ou non car il y a beaucoup de rumeurs et on ne sait pas penser, croire. Et dans le doute, personne ne veut venir. Expliquez les raisons de votre mobilisation. Les touristes croient que vous protestez pour les mêmes raisons qu’en France», ont-il déclaré.

Ils ont également confié que plusieurs dizaines d’annulation d’excursions et de séjour dans les hôtels avaient été enregistrées, que «les croisiéristes ne voulaient plus venir en partie française car ils ont peur, car on leur dit que la partie française n’est pas sécurisée ».

Le collectif a été rassurant en indiquant qu’il était conscient du problème, que l’île a besoin du tourisme pour vivre et qu’il était possible de venir en partie française.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.