07.11.2019

Braquage de Goldfinger : 15 ans de prison pour le quatrième auteur des faits

Son procès s'est déroulé cette semaine à Basse-Terre.

Treize mois après le procès des deux Vénézuéliens et d’un Saint-Martinois, qui avaient commis le braquage de la bijouterie Goldfinger le 22 octobre 2014 en pleine journée, le quatrième individu impliqué a été condamné mercredi soir par la cour d’Assises de Basse-Terre à une peine de quinze ans de réclusion criminelle, soit trois ans de moins que la peine requise par le parquet.

Agé de quarante-huit ans, il est originaire de République dominicaine où s’il était réfugié après les faits. Il avait fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, avait été arrêté et placé en détention provisoire dans son pays. Il n’avait pu être jugé en même temps que ses acolytes car la demande de son extradition par la France était toujours en cours à ce moment-là.

Après trois jours de procès en Guadeloupe, il a été reconnu coupable d'enlèvement aggravé, de vol à main armée et d’association de malfaiteurs. Il avait pris le manager du magasin en otage et l’avait tenu en joue avec une arme lorsque les gendarmes étaient parvenus à entrer dans l’établissement. Il s’était ensuite enfui au moment de la fusillade sur la marina Fort Louis.

A l’époque des faits, il circulait sous une fausse identité, il avait voyagé avec un faux passeport vénézuélien.

Pour rappel, les deux Sud-Américains ont été condamnés en 2018 à douze et dix-huit ans de prison ferme et le Saint-Martinois à trois ans de prison dont deux assortis du sursis.

Estelle Gasnet
1 commentaire

Commentaires

Politique de merde du gouvernement
Pas au niveau ou compatissant. On est ou ici; Haïti, santo Domingo, Caracas?

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.