03.10.2019

Il menace de se rendre au domicile de la préfète avec une arme

Alors que sa famille est en conflit, il demande à rencontrer le responsable des gendarmes pour essayer de trouver une solution, mais en vain. Aussi AA décide-t-il de solliciter la préfète. Le 15 mai, il se rend alors en préfecture où l’hôtesse d’accueil lui dit qu’il ne peut être reçu rapidement et lui demande de patienter. Au bout d’un certain temps, AA s’énerve et profère des menaces. «Si la préfète ne me reçoit pas, je vais à sa maison avec une arme… Il va avoir du sang sur l’île », a-t-il lancé avant de s’en aller.

Lorsqu’il est parti, l’employée raconte l’incident aux membres du cabinet de la préfète, qui lui demandent de faire un signalement auprès des gendarmes.

Saisis de l’affaires, ces derniers se rendent au domicile d’AA et vont découvrir un fusil de chasse, des munitions et du cannabis. Bien que Sylvie Feucher n’ait pas déposé plainte, AA sera poursuivi pour menace de crime contre une personne dépositaire de l’autorité publique, détention sans déclaration d’arme et de munition sans être titulaire du permis de chasse. Il était convoqué jeudi matin devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin.

A la barre, il a nié avoir menacé la préfète. «Ça me fait passer pour un terroriste », commente-t-il.

Son avocat souligne que l’employée a précisé dans son audition le caractère «courtois» de son client. «Comment peut-on être courtois et menacer quelqu’un ?», s’interroge-t-il. Et de souligner «le gros coup de filet des gendarmes : ils ont trouvé 2,5 grammes de cannabis chez lui ». A noter que le prévenu n’est pas poursuivi pour détention de produits stupéfiants.

Concernant l’arme, AA a expliqué que c’était celle d’un ami qui l’avait déposée chez lui. Il est lui-même titulaire d’un permis de chasse, qu’il est en train de renouveler. A ce sujet, il se rend régulièrement en préfecture. L’hôtesse d’accueil a effectivement confirmé le recevoir souvent et a confié qu’à l’habitude «il était calme » contrairement à ce jour om il veut rencontrer la préfète. «Ce n’est pas la propriété mais la détention que l’on vous reproche», a précisé le juge.

Le vice-procureur lui a rappelé qu’il y a des «autorités que l’on doit respecter». Selon les propos rapportés par l’employée, «vous dites que vous voulez vous rendre au domicile de la préfète avec une arme, c’est pour cela qu’une perquisition est menée et une arme est découverte», lui fait-il remarquer.

Le parquet a requis l’exécution d’un stage de citoyenneté, une amende de 500 euros et l’interdiction de détenir une arme pendant cinq ans. Après en avoir délibéré, le tribunal a prononcé l’exécution d’un stage de citoyenneté, deux amendes pour un montant total de 400 euros ainsi que l’interdiction de détenir une arme pendant cinq ans.

Estelle Gasnet
4 commentaires

Commentaires

«Le gros coup de filet des gendarmes : ils ont trouvé 2,5 grammes de cannabis chez lui ». Vraiment? 2,5 grammes c'est un gros coup de filet?

Probablement un peu d’ironie de la part du journaliste ;-)

Ou alors comme souvent ils se sont tromper joense que ça dois être 2 ,5 kg mais bn c tjs pas un gros coup de filet

Un monsieur un peu simple d'esprit sans doute mais dont il faut se méfier.. ... il n'est pas le seul sur l'ile ... ni dans le monde

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.