05.09.2019

Concurrence déloyale : les artisans taxis interpellent la COM et la préfecture

L'association de taxis de la partie française, St Martin United taxi association, a interpellé les autorités au sujet de la concurrence déloyale que leurs membres subissent au quotidien, que ce soit de la part des chauffeurs non déclarés dits gypsies ou de leurs confrères de la partie hollandaise. Elle a sollicité la COM dont le transport est la compétence pour mieux organiser la station sur le front de mer et la préfecture compétente en matière de contrôle de travail dissimulé.

Mieux organiser la station en centre-ville de Marigot est l’une de leurs principales attentes. Précisément, les artisans aimeraient que son accès soit mieux réglementé. Aujourd’hui, il est interdit pour un automobiliste lambda de s’y stationner entre 7h et 16h selon les panneaux posés à l’entrée. «Globalement la règle est respectée et les policiers territoriaux verbalisent en cas d’infraction et se déplacent lorsqu’on les appelle», reconnaît Roméo Piper, le président de St Martin United taxi association. Mais ce n’est pas l’enjeu majeur.

La volonté de Roméo Piper est de rendre accessible cette zone uniquement aux taxis habilités. Il s’agirait ainsi d’installer des barrières qui seraient actionnées avec un badge. «Seuls les détenteurs pourraient ainsi rentrer et récupérer les clients», expliquent-ils. Cette mesure permettrait ainsi de mieux réguler le flux des taxis immatriculés en partie hollandaise et surtout de limiter leur nombre. «Comme c’est le cas pour nous en partie hollandaise», souligne le président de l’association.

«Ce projet, nous l’avions présenté à l’ancienne mandature qui l’avait validé. Puis il y a eu Irma, je comprends qu’il y ait eu d’autres dossiers à gérer, mais aujourd’hui cela fait trois ans que nous attendons qu’il puisse être mis en place », commente Roméo Piper, impatient, mais surtout désireux de vouloir voir une équité en matière de règles.

«Ce dispositif fonctionne déjà à l’aéroport de Grand Case ; seuls certains taxis hollandais sont autorisés à venir récupérer des passagers. Il en est de même à Juliana pour nous», poursuit Roméo Piper qui reconnaît une réelle volonté du président de l’association des taxis de l’aéroport Juliana de collaborer avec eux. «Nous sommes 16 taxis français à être autorisés à aller récupérer des passagers. Avant Irma, nous étions 36 mais les quotas ont été baissés, même pour les hollandais, en raison de la diminution du trafic aérien. Ils devraient de nouveau augmenter en novembre», explique-t-il. En temps normal, ce sont environ 200 taxis autorisés à Juliana.

L’ambiance est tout autre sur le port de Pointe Blanche où débarquent les croisiéristes. A Philipsburg, pratiquement 250 taxis sont aujourd’hui habilités à se présenter sur les quais dont seulement 10 immatriculés côté français. «Une convention avait été signée dans les années 2002-2003 autorisant 100 taxis hollandais et 25 français. Mais certains chauffeurs français sont décédés, d’autres ont cessé leur activité ce qui fait qu’aujourd’hui ils ne sont plus que 10 à aller sur le port. Et l’association des taxis du port refuse à ce qu’ils soient remplacés», dénonce Roméo Piper qui aimerait donc que les autorités de Saint-Martin dialoguent avec celles de Sint Maarten sur le sujet.

Pour essayer de mieux équilibrer le business, le président de la St Martin United taxi association suggère que les chauffeurs hollandais emmènent les croisiéristes sur des sites stratégiques, précisément la plage de la Baie orientale, les y déposent puis repartent. «Et ce serait des taxis français qui ramèneraient les touristes au port à Pointe Blanche». Une façon de couper la poire en deux.

Par ailleurs, Roméo Piper souhaiterait une harmonisation des règles des licences et de circulation. La COM ayant la compétence, a instauré la règle suivante : une licence de taxi est attribuée uniquement à des personnes de nationalité française. «En partie hollandaise, les taxis sont des résidents de Sint Maarten mais beaucoup d’entre eux sous-louent leur licence, ce qui fait que des chauffeurs non hollandais, voire on européens, circulent en partie française », explique le président qui voudrait que seuls les titulaires de licence de Sint Maarten soient autorisés à circuler côté français.

Les artisans se sont récemment entretenus sur ces principales questions avec la préfète, avec la présidente de l’office de tourisme en début de semaine et doivent rencontrer le président de la COM la semaine prochaine.

Enfin, sur la problématique du travail dissimulé et des gypsies, Roméo Piper nuance davantage ses propos. «Nous devons aussi être plus structurés et plus réactifs pour mieux capter le client et répondre à ses besoins», admet-il. Et de citer l’exemple de pouvoir organiser des permanences le week-end, en soirée, la nuit, etc. Dans cette attente, son association est en train de travailler à la mise en place d’une application mobile qui permettra aux clients de joindre les artisans plus facilement.

Par ailleurs, Roméo Piper souhaiterait une harmonisation des règles des licences et de circulation. La COM ayant la compétence, a instauré la règle suivante : une licence de taxi est attribuée uniquement à des personnes de nationalité française. «En partie hollandaise, les taxis sont des résidents de Sint Maarten mais beaucoup d’entre eux sous-louent leur licence, ce qui fait que des chauffeurs non hollandais, voire on européens, circulent en partie française », explique le président qui voudrait que seuls les titulaires de licence de Sint Maarten soient autorisés à circuler côté français.

Les artisans se sont récemment entretenus sur ces principales questions avec la préfète, avec la présidente de l’office de tourisme en début de semaine et doivent rencontrer le président de la COM la semaine prochaine.

Enfin, sur la problématique du travail dissimulé et des gypsies, Roméo Piper nuance davantage ses propos. «Nous devons aussi être plus structurés et plus réactifs pour mieux capter le client et répondre à ses besoins», admet-il. Et de citer l’exemple de pouvoir organiser des permanences le week-end, en soirée, la nuit, etc. Dans cette attente, son association est en train de travailler à la mise en place d’une application mobile qui permettra aux clients de joindre les artisans plus facilement.

Estelle Gasnet
7 commentaires

Commentaires

Les tarifs
Avant tout faire une grille tarifaire affichée dans les taxis et non des tarifs à la tête du client !!!!

Il faut relire sa copie ou renvoyer le/la stagiaire !

Effectivement plusieurs articles sont victimes de répétition de paragraphes voir de chapitres entiers.

Que dire des taxis clandestins en particulier ceux traversant Sandy Ground tous les matins, avec des plaques hollandaises et qui "ratissent" littéralement la voie. Ils s'arrêtent n'importe où et redémarrent sans aucun signe. lls représentent un réel danger et encombrent la voie. La police territoriale serait vraiment une aide appréciable à la population et feraient rentrer des devises dans les caisses!!!...

Veuillez excuser mon étourderie; il s'agissait évidemment de l'accord "ferait" rentrer des... j'ai oublié également de rappeler les documents à présenter comme le permis de conduire, l'attestation d'assurance, le contrôle technique car ...certains véhicules sont dans un état lamentable !!!...

Devant les embouteillages chroniques et inquiétants, il faudra bien trouver des solutions.Je penses notamment, en complément des taxis, développer les systèmes de type "uber" comme https://cocoappli.com Accessible à sxm.

vous êtes artistes , footballeurs , comédiens, et vous cherchez a être très célèbres , attirés et aimés par le publics , plus de soucis à vos désires , vous ressentez des sentiments forts pour quelqu’un alors que ce dernier ne ressent rien en retour pour vous ou ne vous aime plus vous avez vécu des moments fascinants et forts avec votre compagne qui du jour au lendemain vous annonce qu’il ne vous aimes plus vous avez vécu des années de vie de couple avec votre conjoint qui commence a ne plus s’intéresser a vous, a prendre ses distances, a ne plus vous aimer vous vous demandez ce qui ne va pas, vous êtes perdu et déprimez et vous ne savez pas quoi faire c’est simple contactez un professionnel en service occulte: médium: après un bref résumé de ce qui vous arrive il procédera a une consultation gratuite et vous fera le diagnostic de la situation et vous proposeras en même temps la solution a votre problème il pourra faire selon le cas un rituel de retour affectif: un envoûtement d’amour par la magie blanche c’est un rituel sans inconvénient ,ni retombé , basé sur l’ordre naturel des choses pour attirer les sentiments de votre conjoint,les diriger vers vous et vous seul et par la même occasion par un rituel d’envoûtement puissant lié vos deux âmes pour toujours.
CONTACT MAITRE DEDO
E-mail :dahdedo@hotmail.com

Tel / whatsapp : +229 68 356349
Site web: https://www.retouraffectif-rapide.com/

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.