07.08.2019

Application par anticipation du PPRN : la réaction du président Daniel Gibbs

Le président de la Collectivité d’outre-mer de Saint-Martin, Daniel Gibbs, et l’ensemble du Conseil territorial prennent acte de la décision de mise en application anticipée du PPRN.

La Collectivité d’outre-mer de Saint-Martin (COM) présidée par Daniel Gibbs prend acte de la décision unilatérale de la préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy de mettre en application anticipée et immédiate le Plan de prévention des risques naturels (PPRN) de Saint-Martin ; décision que les autorités saint-martinoises s’étonnent d’apprendre via les réseaux sociaux.

En effet, lors du Conseil territorial du 17 juillet 2019, l’ensemble des Conseillers territoriaux avaient, à l’unanimité, donné un avis défavorable à la version du PPRN anticipé, présentée par l’État, se faisant également l’écho de la population saint-martinoise et de ses acteurs économiques. La Collectivité était d’ailleurs massivement soutenue par des instances telles que la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Martin (CCISM), le Conseil économique, social et culturel de Saint-Martin (CESC), les conseils de quartiers, les associations de copropriétaires, les fédérations professionnelles, les parlementaires, etc.

En rejetant cette version du PPRN, la Collectivité avait également exprimé sa forte volonté de coconstruire avec l’État un plan pertinent ; volonté qui consiste à allier intelligemment la sécurité des habitants et des visiteurs résidant à proximité du littoral, à une vie sur un territoire dotée d’aménagements, d’infrastructures et de logements en zone attractive par la qualité de vie offerte aux habitants et visiteurs, respectueuse des traditions, et à fort potentiel économique.

De plus, de multiples demandes de rallongement du délai d’instruction du PPRN ont été formulées, au cours des quatre derniers mois, par la Collectivité, à la Préfète Sylvie Feucher.

Face à l’absence de réponse, le Président de la COM a adressé un courrier en date du 31 juillet 2019, à la ministre des outre-mer Annick Girardin (voir document joint).

Dans ce courrier, il demande notamment un report de l’application du PPRN et informe la ministre de la volonté de la COM de contribuer à la construction d’un Plan mieux adapté au contexte, par le lancement d’une concertation plus large des acteurs socio-économiques et des habitants, menée par la COM (courrier également demeuré sans réponse à ce jour).

L’annonce de cette décision anticipée illustre une fois de plus le manque de considération des représentants de l’État pour un territoire français d’outre-mer en reconstruction matérielle et psychologique après le passage de l’ouragan Irma, et dont les habitants, parfaitement sensibles à l’importance de leur sécurité, ne sauraient souffrir que leur soient imposées des règlent impactant directement leurs conditions de vie et leur avenir.

La Collectivité de Saint-Martin a toujours fait preuve de volontarisme et d’attention dans sa collaboration avec les services de l’État, attitudes à nouveau piétinées par cette annonce.

Le PPRN qui vient d’être mis en application interdit les constructions sur la quasi-totalité du littoral de notre île, principale source d’intérêt des visiteurs et zone importante de vie des habitants.

Si le patrimoine foncier et immobilier de milliers de saint-martinois est en jeu, ce sont aussi l’activité des acteurs économiques et la stabilité sociale qui sont ébranlées. Oui, cette version du PPRN inquiète.

Elle fait aussi fuir des projets sérieux d’investissements qui contribueraient significativement à la reprise de l’économie d’un Saint-Martin Nouveau.

Une telle précipitation, en pleine saison cyclonique, alors que la reconstruction est tout juste en cours suite aux versements des indemnisations des assurances, amène à s’interroger.

L’enjeu pour Saint-Martin est trop important pour accepter tant de désinvolture dans la relation des représentants de l’État avec la Collectivité, et dans la prise en compte des inquiétudes des habitants et acteurs de l’île.

Un PPRN, de surcroît tel que celui imposé à ce jour, ne peut ni ne doit se construire de manière aussi précipitée, et sans ceux qui vivent le territoire.

Si l’on doit aujourd’hui comparer le traitement qui est fait à Saint-Martin, l’exemple du PPRI consécutif au passage de la tempête Xynthia en Vendée le 28 février 2010, qui avait entraîné directement le décès de 47 personnes par submersion marine, est édifiant :

23 mois avaient été nécessaires pour l’application d’une révision, jugée trop précipitée à l’époque, contre 4 mois aujourd’hui pour Saint-Martin.

La Collectivité d’outre-mer de Saint-Martin conteste fermement cette décision d’application anticipée et précipitée, qu’elle qualifie d’autoritaire et de fortement préjudiciable pour l’équilibre économique et social de Saint-Martin.

(communiqué de presse).

Copie de la lettre envoyée à la ministre des Outre-mer : 

Anonyme
23 commentaires

Commentaires

Là, dommage pour eux mais les canadiens vont plier bagages et les grosses commissions avec.

"Le PPRN qui vient d’être mis en application interdit les constructions sur la quasi-totalité du littoral de notre île, principale source d’intérêt des visiteurs et zone importante de vie des habitants"
En effet PHILIA si cette interprétation correspond à la réalité, il n'y a pas que les canadiens qui plieront bagages ! Toute capitalisation sera rendue impossible laissant le champ libre à la mono économie du social (et sa batterie d'aides en tout genre que je soutiens au nom de notre fraternité républicaine).
Mais quid de son financement ?

Puff, n'importe quoi. En fait tout ce que je peux comprendre c'est qu'il n'accepte pas l'autorité et la contradiction. Ils disent et font n'importe quoi. Acceptez putain. Aucun n'investisseurs ne voudra rester et venir. Saint Martin restera donc à jamais l'île du social, un ghetto pour fainéants ou les seules personnes courageuses continueront à travailler, dégoûtés, parce qu'on leur prendra une grosse partie de leur pognon pour aider tous ces fainéants et le reste. Heureusement que l'Etat est là, alors ne pas en vouloir, c'est aller au devant d'un gros Mur. Et s'il arrive une grosse catastrophe, ça sera de la responsabilité de la COM et non pas du gouvernement

Quand on voit la situation de Saint Martin 2 ans après IRMA on peut se dire que c’est complètement idiot de refaire les meme conneries.... et pourtant la Com à les 2 pieds dedans a vouloir ménager la chèvre et le chou sans avancer depuis deux ans .... les seuls perdant sont ceux qui ne toucheront pas les valises de pot de vin canadiens

Quand on voit la situation de Saint Martin 2 ans après IRMA on peut se dire que c’est complètement idiot de refaire les meme conneries.... et pourtant la Com à les 2 pieds dedans a vouloir ménager la chèvre et le chou sans avancer depuis deux ans .... les seuls perdant sont ceux qui ne toucheront pas les valises de pot de vin canadiens

Intéressant la référence à la tempête Xynthia
L’état a mis en place une carte des zones noires 1 mois après la tempête et à commencer des expropriations 7 mois après la tempête et non 23 mois après ....
Et des élus ont été condamnés pour avoir autorisé des constructions touchées par la inondations
Et des élus avaient demandé le report de PPRI de 3 mois juste avant la tempête ... très bon exemple
Allez voir sur ce lien https://journals.openedition.org/cybergeo/23763
La conclusion est vraiment intéressante

c'est vrai...et beaucoup de terrains constructibles passes en mode agricole..meme des terrains prives avec 1 simplecaravane ou mobil home seulement, ou il a ete interdit d'y sejourner ne serait ce que 1 mois en mode camping detente loisir ..

le Phoenix a la grosse tête, mais rien dedans d'autre que faire durer son plaisir à causer pour ne rien faire d'autre que critiquer les délégués de l'Etat dont la mission est de ne pas glandouiller dans l'Marigot local ! Ses subtilités conceptuelles m'échappent complètement ( je ne suis pas l'seul dans ce cas).

pauvre électeurs!
voila pour qui la population a voté !un homme qui veut faire le bras de fer avec l’état alors que le territoire est sous perfusion ! Bien sur les représentants de l’état ont vu le niveau de compétence locale donc ils prennent les décisions pour sauver le futur!! on ne peut rester dans ce tourisme ridicule du déversement des flots de touristes bovins des méga bateaux , il y a d'autres pistes qui ne sont pas exploités.(un autre débat)et il faudra mettre un stop au droit de sol comme a Mayotte et aussi réformer sans délai les aides sociales et l horizon va vite se dégager

Oh la COM!

Au lieu de vous lamenter sur votre sort en critiquant ce PPRn qui est le premier pas vers une amélioration de la résilience du territoire; occupez-vous de vos compétences:

-nettoyez l'île, les déchets sont partout, les tôles n'ont toujours pas été retirées de nos belles montagnes et seront peut-être fatales lors du prochain cyclone, retirez moi ces containers infâmes qui polluent notre champ de vision (une forêt de containers pousse dans le centre de Marigot), virez-moi cette déchetterie qui brûle tous les jours et qui pollue notre seule réserve naturelle, réparez le centre de tri qui ne focntionne plus, enlevez-moi ces véhicules détruits par Irma...

-mettez-nous des transports en commun, ça désengorgera la seule route de l'île qui, au passage, a failli être détruite lors de la dernière pluie. Pourquoi des arrêts de bus sans bus? Vous ne saviez pas quoi faire de votre argent où c'était pour filer le marché à votre belle famille qui a bien profité des fonds de l'Etat

-Avez-vous pensé à un plan d'aménagement routier? Vous n'avez pas l'impression que de simples changements pourraient éviter ces bouchons monstres qui gâchent notre quotidien

-développez l'île durablement, il y a tant à faire à Marigot, pour l'instant refuge des fumeurs de cracks qui squattent les débris d'Irma. Redonnez de la splendeur au centre historique, les nuits sont sombres, les lampadaires sont défaillants, les touristes fuient. Contrôlez l’étendue de ce marché hideux qui nous empêche de circuler sur la seule zone piétonne de l'île et qui ne vend que des produits made in china aux couleurs créoles

-Montrez enfin à la population que ce n'est pas sa sécurité qui vous intéresse mais seulement les dessous de table des gros projets immobiliers (allez combien la COM, 10%, 15%, 20%), allez dire aux habitants de Sandy Ground que votre rêve est d'y implanter un golf et de beaux hôtels!

-arrêtez de permettre aux gens de détruire nos plages en les laissant construire des murs verrues...

-les plages sont sales, les eaux usées s'y déversent un peu d'action svp; les restos de Grand-Case balancent tout dans l'eau, la Galion est pollué par les toilettes du Quartier d'Orléans, les plages des terres basses par une station d'épuration défaillante, les grandes cayes par la déchetterie. La BO et Pinel par les sargasses et les chaises longues...

-dîtes enfin à la population que vous n'avez rien amélioré depuis Irma et que le prochain cyclone fera encore plus de dégâts: Avez-vous un projet immobilier pour reloger les futurs sinistrés du littoral? Avez-vous prévu des abris para-cycloniques efficaces (RIP collège cul de sac). Avez-vous un plan pour reconstruire vite et bien?

-combien d'emplois fictifs à la COM? 800, 900! Quel budget pour ces emplois fictifs? Combien de cadres capables d'améliorer le territoire de la COM: 1, 2, peut-être trois???

Les touristes viennent pour de belles plages, un environnement préservé, des villes propres (surtout les US citizens qui pensent mettre les pieds en France) et des traditions préservées: rien de tout ça! A leur place, j'irais voir ailleurs!

Commentaire long et fastidieux : sans intérêt

Oui trop long peut-être pour les gens qui maîtrisent difficilement la lecture! Et oui quand on regarde Canalsat toute la journée c’est ennuyeux de faire l'effort de lire quelques lignes...

ce n'est pas bien d'avoir des préjugés jeune homme , la culture c'est comme la confiture moins on en a plus on l'étale , imbécile heureux

Je te trouve très juste, et on n'a pas de mal à te lire quand on est un peu cultivé ( c'est mieux que canal sat !!!!) Très bien, et bien d'accord avec toi " les croissants"

Merci "les croissants".
Je pense exactement la même chose et beaucoup de personnes
Pensent comme vous.
C'est des incompétents et des dangereux qui sont à la tête de cette île.
Ça sent la corruption partout où l'on passe et dès que l'on descend de l'avion
Pas besoin d'être grand Maître en la matière.
Cette saleté et cette casse non réparée depuis 2 ans sont insupportables.

ne descends plus de l'avion , retournes d'où tu viens parasite lol

oui justement c'est ce qu'on fait, on se barre pour vous laisser dans votre merde, parce que, OUI, C'EST LA MERDE TON ILE. UNE GROSSE MERDE QUI PUE

Un petit conseil ...degages vite de l'ile , tout est négatif.....vite pars.... retournes d'où tu viens misérable qui critique sans payer d'impôts et en truandant le fisc . Pauvre vermisseau

Tout à fait d'accord avec ces commentaires ; comment peut on gâcher un si beau territoir . Les destinations comme ST Martin se développent dans le monde entier et l'île des années 80 est méconnaissable . Il faudra du temps et beaucoup de bonnnes volontés pour retrouver un nouvel élan . Bon courage et que cette magnifique île repartee du bon pied .

Le PPRN a été présenté par la Préfecture à la Collectivité en Novembre 2017, pour avis. Aucun retour de la Collectivité jusqu'au printemps 2019 et maintenant le président ose parler de précipitation ? En guise de réponse il propose des commissions consultatives, bref, les machins qui ne conduisent à rien. Il était du devoir de l'Etat et donc de la Préfète de mettre ce plan en application avant la saison cyclonique afin de préserver les intérêts de l'Etat qui par ailleurs arrose de sa manne la Collectivité de ST Martin .
Le véritable sujet est l'incompétence des élus , certes aimables et appréciables, mais totalement incompétents . Désolé de l'écrire mais cela est criant de vérité lorsque vous vous promenez sur l'ile : toutes ces aberrations , ce personnel pléthorique, ces travaux faits en dépit du bon sens, corruption à tous les niveaux etc...
Il faut être lucide et réaliste ,cette Ile (french side) s'enfonce file droit vers la catégorie tiers mondiste..
Hélas !

Le point commun entre ces 2 divergences reste la mer. Si notre commune, puis la COM avait fait de la mer une de ses priorités cela serait visible aujourd’hui : Il n’y a pas de piscine, pas de club nautique, plus de Marina (1/2). La mer n’a jamais été vue comme une ressource économique. Mais juste comme une photo de carte postale …
La seule chose que l’Etat peut voir, car il n’y a rien d’autre économiquement parlant (à part un carbet à la BO, des lolos a Grand case, et une zone technique naval moribonde faute justement de pouvoir investir) Juste Non ? C’est donc d’en tirer des conclusions : comment protéger les populations de cette mer rendue inutile…. Projet Hôtelier, Grand projet ? oui, mais ils peuvent autant mourir du manque d’offre de service, que du manque d’activité. Ce secteur se meurt… Aucuns investisseurs dignes de ce nom et d’où qu’ils viennent, investiront à St Martin sans une vrai volonté des pouvoirs public à ouvrir les yeux ! c’est une ile ! qui peut être dangereuse mais aussi porteuse d’emplois, de formations, de sport, d’éducation et de si belle valeur ! (Au sens propre et figuré) Votre zone économique existe déjà mais vous faites juste que de la détruire… Sera telle prête la saison prochaine ?
Montrez que vous en prenez soin, et la préfète vous le rendra !

Les commentaires pro Prefete sont en fait diligentes et payés par la préfecture ou par des agents pseudos intellos qui ont enfin un perchoir pour déblatérer leur haine du territoire.
Tout un chacun y va de son analyse et de ses critiques sur l’ile.
Allez gérer Vos maires, élus et Président de région et ne venez pas sur ce territoire qui vous a reçu avec amour essayer d’en faire votre déversoir de jalousie.
Vous gâchez tout pour tout ceux qui travaillent et aiment cette île.
Depuis 20 ans que je suis ici, je n’ai jamais connu une telle vague envers les Saint-Martinois.
Phylia, Yaya et les autres retournez dans votre bled et laissez nous travailler

Ah bon parce-que la collectivité travaille dur peut-être...

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.