28.06.2019

PPRN : la préfète approuve la démarche de création de commission suggérée par Cédrik André

Mais précise qu'aucun représentant de l'Etat n'en fera partie.

Lors des deux premières réunions publiques dans les quartiers sur le PPRN, Cédrik André, représentant du conseil de quarter numéro 4, a demandé à la préfète la mise en place d’une «une commission» qui rassemblerait des représentants de l’Etat, de la COM, des élus (majorité et opposition), des conseils de quartier et des riverains. L’objectif serait de discuter et d’échanger sur la révision et de définir d’un commun accord les zones. La révision telle que présentée aujourd’hui a été réalisée suite à des réunions avec les techniciens de l’Etat et de la COM, des architectes et l’association des hôteliers.

A Sandy Ground, Sylvie Feucher lui a expliqué qu’elle ne lui répondrait pas lors de la réunion. Elle l’a fait par courrier le 24 juin. «Je n’ai pas souhaité vous répondre sur l’instant dans un contexte global de tension et de pression peu propice à une réflexion sereine», s’est-elle justifiée après avoir précisé avoir «apprécier l’attitude constructive animée par le souhait de faire entendre la voix des habitants».

La préfète confie que la proposition de commission de Cédrik André «a retenu toute [son] attention car elle peut constituer un élément important du dialogue qu’il faut poursuivre». «Les habitants doivent pouvoir appréhender les choix d’aménagement du territoire dont les élus portent la lourde charge et la responsabilité », estime-t-elle. Et de convenir : «l’Etat n’a pas à intervenir dans l’élaboration de cette vision globale. Sa mission est de localiser et d’évaluer les zones de risques à considérer pour l’aménagement du territoire. Dans la mesure où le risque est pris en compte, l’Etat ne peut que soutenir les choix des élus locaux».

Sylvie Feucher propose en outre que «les remarques, réflexions et propositions de la commission pourraient utilement être transmises [aux services de l’Etat] comme une contribution au débat».

Enfin, la préfète indique que si cette commission venait à se mettre en place, aucun représentant de l’Etat n’en ferait partie comme Cédrik André l’avait demandé. En revanche, «si la COM ou la commission devait estimer que le concours de l’Etat était nécessaire, des experts pourraient être ponctuellement mis à disposition de cette commission pour répondre à toute question technique».

Estelle Gasnet
3 commentaires

Commentaires

Cedrick André ‘maître chanteur ‘ Voilà que ,très intelligemment la Préfète a retenu sa proposition ,le prenant ainsi dans la nasse et laissant le soin aux incompétents traditionnels ( Com et élus ) de se crêper le chignon .....l’Etat observera de loin leur commission toute aussi inutile que Cedric Andre , tonneau vide qui fait du bruit

Margarita on pouvait pas faire de meilleur commentaire, surtout de ce pseudo syndicaliste, qui c'est spécialisé comme parasite number one

C'est à dire un PARASITE de plus.
C'est lourdingue tout ce brassage d'air
Que de perte de temps et d'argent !!

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.