06.06.2019

Super U ouvrira le 18 juin à Hope Estate

La mise en rayons des produits secs est en cours, la semaine prochaine ce sera celle des produits frais. Super U ouvrira ses portes à Hope Estate le 18 juin. Il s’agit du second supermarché développé par Jean-Pierre Deguille et Philippe Loo en partie française qui ont déjà ouvert celui à Howell Center sous la même enseigne en 2013.

Pour mémoire, les deux associés voulaient ouvrir un hyper dans le centre commercial qui devait se monter à la Savanne mais pour diverses raisons, le projet du centre n’a jamais abouti. Les deux associés ont alors fait évoluer leurs plans et ont, en 2016, racheté les magasins Simply à Hope Estate et Sandy Ground pour y mener deux chantiers totalement différents.

Lire aussi : Rachat de Simply par Super U : report suite à un problème administratif

A Sandy Ground, Deguille et Loo avaient un autre projet mais il est en stand by depuis Irma en raison du devenir incertain du bâtiment qui ne leur appartient pas.

A Hope Estate, le but était d’ouvrir un second Super U. Les travaux devaient débuter en septembre 2017. Finalement ils ont commencé en février 2018 et viennent de se terminer. La construction initiale du bâtiment a été revue après le passage de l’ouragan. «Nous avons tiré les leçons d’Irma», confie Jean-Pierre Deguille. Ainsi, très peu d’ouvertures dans le bâtiment ont été faites et les murs ont tous été montés en béton. «En métropole, vous avez l’habitude de voir de grandes fenêtres au niveau de l’entrée, c’est volontaire qu’ici nous ne l’avons pas fait», précise-t-il. Et son associé d’ajouter : «nous avons aussi conçu le toit de sorte qu’il soit protégé d’éventuels projectiles lors d’un cyclone». Les matériaux utilisés ont une résistance à des vents soufflant à 450 km/h.

Il est prévu 130 places de stationnement. Le parking a été réaménagé afin de faciliter le passage des voitures et des chariots.

Le magasin dont la surface de vente est de 1 720 mètres carrés, sera géré de manière totalement indépendante de celui d’Howell Center avec l’embauche d’un autre directeur et la création d’une deuxième entreprise. En revanche, tous les produits seront les mêmes avec toutefois davantage de familles de produits à Hope Estate. Une politique des prix identique sera pratiquée dans les deux commerces. «Il y aura aussi les mêmes promotions dans les deux magasins en même temps et les clients pourront également utiliser leur carte de fidélité dans les deux établissements», précisent les co-associés. Les horaires d’ouverture seront aussi les mêmes.

Il s'agira du septième magasin de distribution alimentaire (Super U, Leader Price, Monop, CadisMarket, Coccimarket) en partie française sans compter les quelque 140 supérettes de proximité "chinoises" qui concentrent près de 60 % de parts de marché.

Abandon du projet U-Drive

Le projet de U-Drive à un moment pensé, a été abandonné. «Pour des raisons de logistique», avancent les gérants. Les contraintes d’approvisionnement sont trop grandes pour pouvoir assurer ce service, estiment-ils. «Il est impossible de garantir tous les produits tous les jours. En métropole, un magasin est approvisionné tous les jours, ici nous le sommes une fois par semaine. Le taux de rupture est de l’ordre de 2-4 % ici contre moins de 1 en métropole », expliquent-ils.

Estelle Gasnet
5 commentaires

Commentaires

au moins on sait que l'on payera toujours aussi cher les produits de consommation.... périmé ou limite de date de consommation , décongelé recongelé comme c'est le cas avec les sachets de légumes... ou alors rayon vide pour le frais.... je m'en réjouies d'avance...

effectivement, cela ressemble à une position dominante dans ce domaine de la distribution alimentaire et les dérives potentielles qui vont avec.
Il y a tout de même d'autres enseignes. Puis le marché et les vendeurs indépendants sont une saine concurrence. Le système de consommation comme en France ne fonctionnera pas ici.

Si vous n'êtes pas content retourner en Métropole, toujours un pour critiquer.

Deux gars arrivés de nul part qui en 6 ans ont gagné des sommes colossales au point d'amortir le premier magasin et de pouvoir ouvrir un tel mastodonte. IMAGINEZ LES MARGES QU ILS FONT SUR NOTRE DOS. MAINTENANT Y A TOUJOURS EU DES PROFITEURS DE GUERRE

Mais ne vous contentez pas de râler, retroussez vos manches et faites une autre surface, avec une autre enseigne, d'autres prix, et on en reparlera.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.