21.02.2019

Grève à la CTOS : "Nous ne pouvons rester insensibles à cela" estime Guillaume Arnell

Communiqué du sénateur de Saint-Martin.

"Depuis quelques mois, la Caisse Territoriale des OEuvres Scolaires (“CTOS”) de Saint-Martin fait face à un mouvement de grève qui ne semble pas trouver d’issue.

Les revendications portées par le syndicat UTC/UGTG font suite à la décision de la Collectivité d’outre-mer de Saint-Martin de mettre fin aux fonctions de 16 agents contractuels.

Ces non-reconductions de contrat ont pour origine l’adoption par la Collectivité d’un budget en déséquilibre, ce qui s’explique principalement par le niveau extrêmement élevé de charge de personnel avec 225 agents titulaires et 56 animateurs.

Pour l’année 2018, c’est environ 11 millions d’euros qui ont été affectés à ce poste de dépense, correspondant ainsi à 88% du budget global de fonctionnement de la CTOS.

Avec des recettes très faibles, d’environ 2 millions d’euros sur l’année 2018, la Collectivité est contrainte de fortement subventionner la CTOS. Pour rappel, en 2017, le montant de cette subvention était de plus de 9,5 millions d’euros.

S’il est possible d’admettre les contraintes de la collectivité, et que la gravité de la situation financière de la CTOS pourrait aller jusqu’à compromettre son indépendance la plaçant ainsi sous la tutelle de l’État, je ne peux faire fi de la détresse des agents ayant fait l’objet d’un licenciement brutal.

En effet, ces derniers se retrouvent aujourd’hui sans emploi, alors même que quelques mois plus tôt il leur avait été promis un emploi pérenne.

Le mécontentement de ces agents est d’autant plus compréhensible que la volonté de la Collectivité de titulariser ces agents s’était matérialisée formellement à l’occasion de la signature d'un protocole en juillet 2018.

Aujourd’hui à défaut d’honorer cet engagement, dans une situation de crise économique post-Irma et parce qu’il est nécessaire de ne pas rompre le dialogue, il serait souhaitable que la Collectivité propose une véritable alternative pour ces agents.

N’oublions pas qu’il s’agit de femmes et d’hommes Saint-Martinois, mais aussi de familles, qui se retrouvent dans des situations de détresse économique.

Nous ne pouvons rester insensibles à cela."

Anonyme
5 commentaires

Commentaires

pourquoi toujours rajouter des femmes et hommes saint martinois, cela veut dire quoi, qu'ils ont plus d'avantages que si cela avait été des métropolitains ou autres nationalités... par contre qu'ils ennuient la population qui n'est pas forcément saint martinoise de souche (comme certains aime le rapeller) cela ne le gêne pas.. et et puis s'il veut les aider financièrement rien ne l'empêche de reverser son indemnité parlementaire....

respect du droit
depuis quand ne faut il pas respecter les termes d'un contrat. Lorsque l'on signe un CDD on sait parfaitement qu'il va prendre fin. Inutile de venir pleurer si le contrat n'est pas reconduit. La COM applique la loi pour une fois mais bien entendu cela ne convient pas.

Qui va payer ?
La reprise en mains par l'état est certainement la solution, ça éviterait des favoritismes pour la seule "population Saint Martinoise de souche"

Face à la médiocrité qu'impose la gestion du personnel de la COM, sans toutefois mentionner le cas des employés régulièrement payés mais n'ayant pas d'affection et ceux qui jouissent d'une incompétence notoire, il est tant que le Président applique les recommandations de la cours des comptes.
Pour mémoire, je présume que Mr le Sénateur,Président de droit de la COM durant un bon moment, est sans ignorer que la Collectivité est dotée d'un service social pour répondre à ses/ces questions !

Il est temps de faure cesser ces privilèges .. repartons sur des bases saines.... cet état de fait est du à ces élus qui faisaient du clientélisme....

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.